Lorsqu’un salarié est victime d’un accident du travail, s’il cesse, une fois sa
blessure consolidée, d’être occupé dans l’entreprise au service de laquelle il travaillait lors de son accident, le paiement de l’indemnité compensatrice de congé est effectué en même temps que le dernier versement de l’indemnité journalière conformément à la législation en vigueur en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

Cet article vous a-t-il été utile ? Oui 1 Non