Le salarié a droit pendant les trois jours de congé à une indemnité équivalente à la rémunération qu’il aurait perçue s’il était resté à son poste de travail.
Cette indemnité est versée au salarié par l’employeur lors de la paie qui suit
immédiatement la production par ce dernier du bulletin de naissance délivré par l’officier d’état civil.
L’employeur se fait rembourser ladite indemnité par la Caisse Nationale de
Sécurité Sociale dans la limite du montant des cotisations mensuelles versées à ladite caisse.

Cet article vous a-t-il été utile ? Oui Non