Les syndicats professionnels peuvent inciter à la constitution entre leurs
membres de sociétés mutualistes telles qu’elles sont prévues par la législation en vigueur.
Les biens des sociétés mutualistes créées conformément au premier alinéa cidessus sont insaisissables.
Toute personne qui se retire d’un syndicat professionnel conserve le droit d’être membres des sociétés mutualistes à l’actif desquelles elle a contribué par des cotisations ou versements de fonds.

Cet article vous a-t-il été utile ? Oui Non